MARIANNE MISPELAËRE

LES LANGUES COMME OBJETS MIGRATEURS
phase recherche
ateliers expérimentaux et conversations
mars 2020 - mars 2021

phase production
formulation du protocole et réalisation de l’œuvre
réalisation d'un film
septembre 2021 - juin 2022
dans le cadre de l’action Nouveaux commanditaires soutenue par la Fondation de France. Le projet reçoit également le soutien de la Fondation Daniel et Nina Carasso, la Fondation des Artistes, le FRAC PACA, l'Académie d’Aix Marseille.
médiation – production : thankyouforcoming
commanditaires : enseignantes, élèves, parent d'élève de Marseille, professionnelles des langues. Un projet initié par Barbara Cassin, philologue, helléniste et philosophe

En lien avec plusieurs établissements scolaires marseillais, le projet interroge les langues comme objets migrateurs, la traduction comme enjeu politique, l’exil et la transmission.
Il s’élabore en étroite collaboration avec les enfants fréquentant ces établissements scolaires, dont beaucoup sont polyglottes, à partir de leurs expériences propres des langues qu’ils et elles pratiquent. Je m’appuie sur un ensemble de questions : qu’est ce que cela veut dire, parler plusieurs langues ? Qui sommes-nous, nous qui ne pouvons nous passer du langage ? Comment notre (nos) langue(s) nous construit(-sent) ? Et inversement, comment, en la/les performant, la/les modelons-nous à notre tour ?
Comment le langage conjugue l’intime et le collectif, nous fait vivre ensemble tout en développant chez chacun et chacune des façons singulières de voir et de comprendre le monde ? Qu’est-ce que les langues disent de nous que nous ne disons pas ?

mispelaere